Restauration de la Porte Saint-Sauveur

Porte Saint-Sauveur, Xe-XIe siècles

 

Érigées dès le Xème siècle, les fortifications servaient initialement à défendre les lieux et faisaient de Bellême une véritable place forte. Mais le commerce remplaça peu à peu la guerre. Au Moyen-Âge, la seigneurie de Bellême s’étendait en effet sur un territoire long d’environ 120 kilomètres, traversé de larges vallées qui constituaient autant d’axes de communication entre la Normandie et les pays de la vallée de la Loire. Durant des siècles il y eut ainsi un passage constant de voyageurs et de marchandises, qui généra un essor économique considérable. Pendant la Guerre de Cent ans la tour sud du Porche devint maison de dépôt du sel, avec deux magasins à sel au-dessus.

La structure médiévale de Bellême, avec ses remparts, ses tracés viaires, ses escarpes et contrescarpes, est encore facilement lisible dans la vielle ville. Cela renforce l’intérêt historique de la Porte Saint-Sauveur, qui subsiste presque entièrement avec continuité de remparts depuis la Tour de l’Horloge jusqu’à la Place du Château.

L’objectif de la ville de Bellême est la préservation, à long terme, de l’édifice corrodé par le sel stocké dans ses murs pendant des siècles. Avec le temps, le sel désagrège inexorablement la pierre.

            L’Atelier Touchard Architectes, choisi pour restaurer le Porche, a donc dirigé une première phase de désalinisation sur l’ensemble de la travée sud de l’édifice, où se trouvait le grenier à sel. La deuxième phase de travaux a concerné la restauration du Porche. Pour l’instant, seule la restauration de la travée sud a été entreprise, en changeant notamment des pierres de taille et en refaisant les joints de maçonnerie.

La ville de Bellême, l’association Bellême-Patrimoine et la Fondation du patrimoine, ont lancé une souscription pour financer les travaux de dessalement et de restauration du Porche. De leurs côtés, les commerçants ont lancé une opération de produit-partage au profit de la restauration du porche. Pour saluer cette réussite, ce chantier a été choisi pour fêter les 15 ans de mécénat populaire de la Fondation du Patrimoine.

 

Maître d'Ouvrage : Bellême
Calendrier : 2018
Budget : 550 000€ HT
Équipe : ERM Poitiers
Protection : IMH 1937