PROJET
Saint Symphorien des Bruyères
LIEU
Orne, France
DATE
2008

Eglise Saint-Symphorien, XVème

Edifice inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques le 9 Novembre 1926.

Au début du XVI° siècle, la famille du Bû, Seigneur du Fontenil a lancé la reconstruction de l’église avec la participation des habitants de la paroisse. Une grande nef est alors accolée à l’ouest de la petite église et correspond désormais au chœur de l’édifice. La façade ouest de celle-ci est couverte d’un portail remarquable de la Renaissance flamboyante.

Les fonts baptismaux, un bénitier et des piscines aux ablutions sont installés. Il en est de même pour les statues du portail, une Vierge à l’Enfant et une Vierge de Piété provenant de l’atelier de l’Abbaye de la Trappe. Le banc seigneurial est installé à la limite du chœur, une très belle voûte peinte de lambris de chêne est posée. Malheureusement, rien ne subsiste de ce premier mobilier, hormis la cuve du bénitier octogonale (à voir en entrant à gauche).

De 1553 à 1559, une tour est construite pour accueillir un beffroi pour les cloches et la chapelle de la famille du Fontenil. Les cloches seront hissées au cours de l’année 1559.

Cet édifice au fil de ses différentes évolutions a subi les effets du temps. La restauration des façades par l’Atelier Johann Touchard Architectes a redonné toute la somptuosité à cet édifice, témoin des évolutions architecturales qui se sont étendues de la fin du Moyen-âge à la Renaissance.

Maitre d’Ouvrage

Commune de Saint Symphorien des Bruyères

Opération

Restauration