Construite sur une pointe rocheuse, l’église Saint-Nicolas garde l’entrée du port de Barfleur. Celui-ci a vu partir Guillaume le Batard vers l’Angleterre pour y devenir Guillaume le Conquérant. La construction de l’église actuelle, démarrée en 1630 s’étale sur plusieurs siècles avec notamment la construction de sa chapelle d’axe –la circata– édifiée entre 1853 et 1872. L’édifice est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 21 octobre 1988.

Une circata ne peut être envisagée que comme un TOUT composé d’une volumétrie, d’un décor et d’un retable. Celle de Barfleur est un exemple rare et remarquable qui a conservé la majeure partie des dispositions d’origine qui la rendent si particulière : dôme à l’impérial, voûte céleste peinte à l’or sur fond bleu, peintures murales, retable polychrome dédié à la Vierge à l’Enfant et réalisé dans le style néo-byzantin … Tous ces éléments concourent à la dévotion et au recueillement du lieu.

Malheureusement la circata présente aujourd’hui des signes de dégradation avancée. C’est la raison pour laquelle, la commune, accompagnée de l’association les amis de l’église de Barfleur, a souhaité lancer une campagne de restauration.

Dans la continuité de l’étude réalisée par l’Atelier Touchard Architectes, les prochains travaux permettront la sauvegarde du bel ensemble.